UHAKI SAFI: Un atelier d’échange sur les DESC

Il a été organisé à Goma, ce mercredi 09 Décembre 2015, une séance de sensibilisation à l’intention des étudiants de la faculté de droit de l’ULPGL placé sous le thème « les violations des droits économiques sociaux et culturels comme freins à la paix et à l’éducation (DESC)» 

 

uhakiSafi(ph. innocent buchu)

Les intervenants et les étudiants de l’Ulpgl échangent sur les DESC (ph.Innocent Buchu)

Cette rencontre d’échange avec les étudiants s’est inscrite dans le cadre de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences sexuelles faites aux femmes organisée par le Programme d’Appui au Renforcement de la Justice à l’Est de la RDC (PARJ-E) «UHAKI SAFI » qui est un programme du gouvernement de la RDC, financé par les Fonds Européen de Développement (FED) de l’Union Européen, la Belgique et la Suède.

De hauts cadres ont été invités comme intervenants à cette séance, notamment Me Elie MULIKUZA, CT à l’Université Officiel de Bukavu (UOB) ; professeur Gabin Bady KABUYA de l’Université de Lubumbashi et madame WENGA.

Plus d’une centaine de participants des différentes promotions  dont la majorité était des filles se sont réunis pour débattre sur les questions du thème à l’ordre du jour. La séance a été ouverte  par le représentant académique de l’ULPGL qui a dit être heureux de voir son institution choisi par le programme UHALI SAFI pour cet atelier.

Plus globalement, et pour Hubert NZAKIMUENA, régisseur du  programme UHAKI SAFI qui a pris en premier la parole, a expliqué  les objectifs de ce programme qui est « de contribuer à l’Etat de droit en RDC, c’est-à-dire les personnes les plus vulnérables sont protégées par la loi ».

Dans son exposé sur les violations des droits économiques, sociaux et culturels comme frein à la paix et l’éducation, le CT Me MULIKUZA, en réagissant aux préoccupations des participants a démontré avec des exemples à l’appui en se basant sur les cas de la surfacturation, qui pour lui certaines provinces de la RDC sont privilégiées par rapport à d’autres. En exhibant ses factures de la Société Nationale de l’Électricité(SNEL) à Lubumbashi où il a été facturé 18milles FC pour 600KWh, contrairement au Kivu où il paie 47milles FC pour 400KWh.

A son tours madame WENGA qui son exposé a porté sur le thème «Le mariage précoce comme frein à l’éducation de la femme », sujet qui  a suscité plusieurs questions très pratiques  aux quelles l’intervenante a donné des réponses aussi pratiques.

Les participants ont manifesté un  intérêt  particulier à cet échange qu’ils vont vulgariser l’importance dans leurs (milieux) familles.

Signalons que les 16 jours d’activisme  contre les violences  sexuelles faites aux femmes débutent chaque le 25 novembre, journée mondiale pour élimination des violences à l’égard des femmes, et se termine par  la journée de la célébration de l’anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme.

Advertisements

One thought on “UHAKI SAFI: Un atelier d’échange sur les DESC

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s